Chris Anderson – La Longue Traîne

Un classique à avoir dans sa bibliothèque et dans un coin de sa tête.

Chris Anderson est un journaliste américain, auteur de plusieurs livres sur l’économie de l’internet et l’économie de la gratuité. De 2001 à 2012, il fut rédacteur en chef du magazine Américain Wired spécialisé dans les nouvelles technologies.

Ce livre est l’approfondissement d’un article publié dans Wired en octobre 2004. Une première version de l’ouvrage est sortie en 2006 et la version en question a été mise à jour en 2009. Cet ouvrage traite du phénomène économique de Longue Traîne nommé par Chris Anderson. La méthode employée par Anderson est empirique : il essaye de modéliser la Longue Traîne à partir de faits qu’il a pu constater.

L’analyse des ventes d’Amazon.com montre qu’un tiers du marché est constitué par des ouvrages qui ne sont en rayon dans aucune librairie, parce que la place y est trop limitée et trop coûteuse pour que ceux-ci soient rentables. Par extension, le concept de base de cet ouvrage est que la somme des produits vendus rarement représente un marché plus important que la somme des best-sellers.

La fantastique puissance d’Internet permet en effet de proposer à chacun, à un coût raisonnable, le produit spécial qui l’intéresse. C’est le règne des « niches », qui seront le grand marché de demain.

Dans ce livre, Chris Anderson remet en question la célèbre loi de Pareto dans laquelle 20% des produits représente 80% des ventes au profit d’un nouveau modèle dans lequel 98% des ventes sont faites par 98% des produits.

Ce livre est aussi l’occasion pour Chris Anderson de définir deux impératifs nécessaires à la création d’un « paradis pour les consommateurs » :

1- Mettez tout à la portée du consommateur

2- Aidez-le à trouver ce qu’il cherche

Il édicte également neuf règles nécessaires à la mise en place d’une commercialisation « Long Tail » regroupées en trois catégories :

1- Comprimez vos coûts

2- Pensez niche

3- Arrêtez de vouloir tout maîtriser
Cet ouvrage est une vision du futur de la commercialisation et malgré des exemples pertinents comme Lego ou KitchenAid, nous pouvons nous rendre compte que la Longue Traîne est plutôt adaptée aux produits dématérialisés comme Google ou SalesForce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *