J’ai testé pour vous Feed la smart food française

Plus par curiosité que par conviction, j’ai commencé à consommer de temps en temps de la nourriture liquide (ouais comme dans le futur ^^).

Nourriture en poudre, la genèse.

A l’origine, il y avait le Soylent, lancé en 2013 en Californie par Rob Rhinehart.  La légende voudrait que Rob, l’ingénieur américain à l’origine de Soylent, a conçu son produit « miracle » seul, dans sa cuisine. Le but est simple donner au corps les besoins nutritionnels dont il a besoin, de manière efficace et pas chère. Donc aucun goût ni plaisir…

Pour en savoir plus Vice a fait un très bon reportage dans son émission MotherBoard « Soylent: How I Stopped Eating for 30 Days » :


Depuis l’offre s’est diversifiée avec de nombreuses marques, des goûts et formats différents. @Ploum avait testé quelques marques dès 2015.

Feed la version française non chimique

Lancée en janvier 2017 la startup Française Feed a levée 3.5m€ et s’est hissée très rapidement en position de leader sur le marché Français.

Concoctée à partir d’ingrédients bio, sans produit chimique, leur version du Soylent est loin de l’image peu ragoûtante que l’on peut avoir lorsqu’on découvre la nourriture en poudre. D’ailleurs leur communication est à mille lieux de celle du géant Américain, aucune volonté de remplacer la nourriture traditionnelle mais le concept d’avoir à disposition un repas healthy et rapide.

Mon expérience de la smart food

Contrairement au journaliste de Vice je n’ai pas tenté de remplacer entièrement mon alimentation par Feed. Premièrement ce serait un suicide social, extrêmement déprimant et puis surtout « on est pas là pour souffrir ».

Idem aucune volonté de productivisme acharné comme ce fut le cas avec le bad buzz qui toucha un startuper ayant annoncé son souhait d’économiser 30h de repas par semaine grâce à Feed.

En revanche, je l’utilise ponctuellement en tant que solution d’appoint à la fois nutritive, de bonne qualité et avec un bon sentiment de satiété.

Le principe est simple, on ouvre le bouchon, on rempli jusqu’à la ligne et on secoue.

Y’a de temps en temps des grumeaux donc j’ai refait le process en :

  • Je secoue la bouteille vide
  • Je met la moitié de l’eau
  • Je secoue comme un dingue
  • Je met le reste d’eau
  • Je re-secoue

Certains utilisateurs sont d’ailleurs passés aux shakers dédiés avec balle de mixage intégrée afin de garantir une bonne fluidité.

Premier point, le goût, j’ai eu du mal à accrocher avec les saveurs salées (velouté de légume et carottes) en revanche la barre fruit rouge m’a plu et les Feeds à boire Chocolat et Café (avec de la caféine) m’ont conquis.

Deuxième point, est-ce que ça remplace un vrai repas ? Et bien c’est assez surprenant mais ça cale vraiment et on a un vrai sentiment de satiété à la fin de la bouteille. En revanche limitez vous à un repas par jour au début car votre estomac n’est pas habitué à ingérer autant de fibres et cela risque de vous créer quelques désagréments.

De nouvelles saveurs sont apparues avec, côté boisson « tomate à la provencale » ou « cèpe » qui vont peut être me faire aimer les smartfoods salées. Du côté des barres les Choco-coco ou choco-banane sont bien tentantes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *